jeudi 6 octobre 2016

Amnesty International fustige “l'égoïsme des pays riches” envers les réfugiés

Alors que l’accueil de 60 réfugiés à Pierrefeu (Var) suscite une grande polémique, Amnesty International fustige “l'égoïsme des pays riches” envers les réfugiés

Dans un rapport publié ce mardi 4 octobre, l'organisation mondiale de défense des droits de l'Homme fait état des politiques d'accueil des migrants dans le monde, inaugurant ainsi une campagne d'information qui durera deux ans.
Mardi 4 octobre, Amnesty International publie un rapport intitulé Tackling the global refugee crisis : from shirking to sharing responsibility (Lutter contre la crise globale des réfugiés : des manquements au partage des responsabilités). Ce rapport rappelle que dix pays dans le monde accueillent, à eux seuls, 56 % des réfugiés. Le Liban ou la Jordanie, par exemple, hébergent respectivement 1,7 et 2,7 millions de réfugiés, en majorité des Syriens ayant fui le conflit voisin. Et 86 % des 21,3 millions de réfugiés du monde (recensés fin 2015) sont hébergés dans des pays en voie de développement. « Cette disproportion et ce déséquilibre ne peuvent plus durer », attaque Jean-François Dubost, du programme Protection des populations d'Amnesty France.

Pour plus d’infos, cliquez sur la carte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire