jeudi 15 septembre 2016

« Ça sent le cochon chez Mohamed » : l’édito antiraciste qui fait du bien

A Albert, dans la Somme, un commerçant tunisien a découvert une tête de porcelet grillée devant chez lui. Le Courrier picard a repris l’histoire dans un édito-coup de gueule.
L’édito est court, énervé, efficace. Ici, pas d’élection présidentielle, pas d’Alstom, pas de Macron. Juste un fait divers lamentable : une histoire de tête de cochon déposée devant le salon de coiffure d’un certain Mohamed Manoubi. Un édito-coup de gueule, publié dans le Courrier picard, et qui fait du bien.
« Ils ont frappé en Picardie. En plein cœur de la région, à deux pas du Pas-de-Calais. Chez nous. [...]
Ils ont voulu frapper Mohamed dans son identité d’être humain. Mais rien ne peut atteindre le commerçant d’Albert. Car Mohamed a tout notre soutien, tout notre respect et, oui, tout notre amour.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire