mardi 23 août 2016

Des médailles pour « la femme arabe et sa place dans la société »

« La femme arabe a sa place dans la société. »
Le message de la Tunisienne Inès Boubakri après sa médaille de bronze en escrime a résonné de façon toute particulière aux JO de Rio, où les femmes arabes ont remporté un nombre de titres sans précédent.
Six médailles, presque autant que les hommes : le résultat est historique. Depuis leur première participation aux Jeux olympiques, en 1972 à Munich, elles avaient remporté en tout dix médailles, dont deux à Londres en 2012. Dans le même temps, les hommes en avaient récolté 59.
La performance n'est pas anodine, car si les femmes sont de plus en plus visibles dans le sport, comme dans les affaires et la politique, elles souffrent encore de très fortes discriminations vis-à-vis des hommes dans les sociétés arabes, profondément patriarcales.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire