samedi 20 août 2016

Comment une rixe de plage est devenue «l'affaire du burkini de Sisco»

L’histoire de cet affrontement a vite été télescopée, à tort, par le débat national autour du burkini.
Beaucoup de personnes ont dû être surprises, mercredi 17 août, lorsque le procureur de la République de Bastia a enfin pris la parole. Devant les médias, Nicolas Bessone a expliqué que les violences survenues le week-end dernier sur une plage de Sisco, en Corse, entre des jeunes locaux et des frères venus du sud de l'île –et présentés par la presse et le parquet comme étant «d'origine maghrébine»– n’avaient rien à voir avec le débat autour du burkini. Le procureur a évacué cette hypothèse et expliqué que «dans cette affaire, il n’y a pas des horribles radicalisés d’un côté contre de méchants racistes». Il s’agit plutôt selon lui d’une «logique de caïdat, d’appropriation d’une plage qu’autre chose. Avec, de l’autre côté, une surréaction villageoise inadaptée».
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire