lundi 4 juillet 2016

Hommage. Mort d’Elie Wiesel, la “conscience du monde”

Une citation d'Elie Wiesel, 10 décembre 1986, Oslo, dans Discours de remise du prix Nobel de la Paix résume son action
".J'ai juré de ne jamais me taire quand des être humains endurent la souffrance et l'humiliation, où que ce soit. Nous devons toujours prendre parti. La neutralité aide l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté."
La presse internationale rend un hommage unanime à celui qui a donné un “visage à la Shoah” et “une conscience au monde”. 
Prix Nobel de la paix, Elie Wiesel s’est éteint à l’âge de 87 ans à son domicile new-yorkais.Agé de 16 ans, Elie Wiesel fait partie des rares rescapés des camps de la mort nazis où il a vu toute sa famille - sa mère, sa jeune soeur et son père - mourir sous ses yeux. Depuis, il porte sur son avant-bras une marque indélébile de cette infamie, le numéro A-7713, rappelle The New York Times. “Il doit avoir une raison pour que je survivce à ça”, a-t-il dit dans une interview en 1981. Depuis, Elie Wiesel n’a cessé de lutter contre l’oubli, cette “maladie collective” comme il disait, l’indifférence, l’intolérance et l’injustice.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire