vendredi 24 juin 2016

Aléxis Tsipras : « la République et la démocratie sont en danger quand les droits sociaux ne sont pas garantis »

Devant les députés de 47 pays européens réunis au Conseil de l’Europe, le Premier ministre grec Aléxis Tsipras a dressé un réquisitoire sévère contre les dérives d’une Europe gangrénée par le néo-libéralisme et le nationalisme. 
Il a défendu l’idée d’une Europe sociale et solidaire, seul remède, selon lui, aux crises majeures que traverse le continent.


Pour lira la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire