lundi 9 mai 2016

Victoire de 1945 sur le nazisme : le propos de Marc Villemot

Voici le discours que le maire de La Seyne a  prononcé ce dimanche devant le monument aux morts, lors de la cérémonie de commémoration de l’armistice du 8 mai 1945...
 « Le 8 mai 1945, l’Allemagne nazie signait sa capitulation. Durant des années avant 1939, le Reich, encouragé par la faiblesse des démocraties, avait insolemment réarmé, annexé des territoires en toute impunité, développé ses théories nationalistes, racistes, antisémites. On sait quelles en furent les conséquences.
« Aujourd’hui certaines similitudes sont alarmantes : les crispations identitaires, nationalistes, intégristes. Elles doivent nous inquiéter. Ici ou là, resurgissent des régimes autoritaires ; au-delà des crises, des conflits, et des migrations qu’ils entraînent, c’est la montée des populismes, du désintérêt citoyen que traduit, entre autres, l’abstentionnisme électoral. La tendance qui prévaut, c’est le repli, le rejet, la fermeture, la haine du vis-à-vis. Et, de fait, un péril réel menace la démocratie.
 L'héritage de la Résistance...

« Un essayiste a écrit : « Cette fois-ci, c’est sérieux, vraiment sérieux. Cette fois-ci, c’est notre bien le plus précieux, la démocratie, qui est ébranlé. En Europe, à peu près partout. En France maintenant. Attentats, réfugiés, chômage (…). Nous assistons, impuissants et inconscients, à un basculement historique de notre vie publique… Le débat sur l’égalité s’étiole. Le débat sur l’identité prospère. »
Pour la suite du propos de Marc Villemeot, cliquez sur l'affiche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire