vendredi 27 mai 2016

Pour nous fliquer sur Internet, tous les moyens sont bons

Ils ont pisté les pisteurs : deux chercheurs de l’université américaine de Princeton viennent de mener une énorme étude sur les «  trackers  », ces lignes de code insérés dans une page web qui permettent de suivre le comportement des internautes. 
Surtout utilisés à des fins publicitaires, ils permettent de savoir beaucoup de choses sur nous.

Les chercheurs, Steven Englehardt et Arvind Narayanan, ont étudié le million de sites web les plus fréquentés, selon le classement d’Alexa (une boîte de stats web qui appartient à Amazon). Ils ont employé des programmes simulant une visite, des bots (ou robots logiciels), qui ont analysé les trackers utilisés sur chaque site. Voici plusieurs de leurs observations.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le dessin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire