dimanche 8 mai 2016

Lundi 9 mai, à la Fac de Droit "Turbulences migratoires autour de la Méditerranée et au-delà" Une conférence de Catherine Wihtol de Wenden.

 Le Collège Méditerranéen des Libertés propose  lundi 9 mai, à 18h30, en amphi 300,  une conférence de Catherine Wihtol de Wenden.

 Grande spécialiste des flux migratoires en Europe et dans le reste du monde, Catherine Wihtold de Wenden est directeur de recherche au CNRS, docteur en science politique et experte auprès du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

 Voici quelques lignes d'introduction à sa conférence qu'elle souhaite vous transmettre: 
 « Depuis ces vingt-cinq dernières années, l'UE a été mise au défi de la question migratoire et confrontée à des mouvements migratoires appartenant à des profils divers: regroupement familial, demandeurs d'asile, étudiants, élites qualifiées, migrants à la recherche de travail, mineurs isolés. Contrairement au passé, les migrations de travail sont devenues très faibles en nombre en Europe par rapport aux autres flux, de regroupement familial, d'asile, d'études. L' européenne reste la première destination migratoire au monde en terme de flux, devant les Etats-Unis (seconds), les pays du Golfe (troisièmes), la Russie (quatrième), autres grands pôles migratoires. Mais, alors que les flux Sud-Nord occupent l'essentiel des débats, les flux se dirigeant vers le sud de la planète (120 millions environ : Sud-Sud et Nord-Sud) ont rejoint en nombre les flux se dirigeant vers le Nord (120 millions environ : Sud-Nord et Nord-Nord), pour 244 millions de migrants internationaux, soit 3, 5% de la population mondiale. Il s'y ajoute 740 millions de migrants internes dans leurs propres pays : un milliard d'habitants est donc en situation de migration sur sept. De nouveaux migrants, les femmes (51% des migrants internationaux), les déplacés environnementaux (au nombre de 40 millions), les flux de réfugiés (60 millions), les mineurs isolés, les seniors installés au soleil, les migrations Nord-Nord liées à la crise économique en Europe expliquent cette redistribution des migrations à travers le monde. » 
Bien amicalement
A lundi, avec le CML

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire