samedi 7 mai 2016

La chute de la maison Civitas

L’organisation d’extrême droite défile ce dimanche pour Jeanne d’Arc. Mais l’heure n’est pas au triomphe. Après quelques années fastes, elle ne réussit pas à prendre la tête de l’extrême droite catholique.
Le vent tourne. Qu’elle appelle, comme elle le fait, chaque année le 8 mai depuis 2010, à manifester ce dimanche pour célébrer Jeanne d’Arc et déplorer la décadence de la France ne devrait pas changer grand-chose à l’affaire. Civitas, l’organisation d’extrême droite catholique, est en train de retourner à sa quasi-clandestinité groupusculaire. En octobre dernier, Civitas a bien tenté de mobiliser contre le synode de la famille convoqué à Rome par le pape François, l’une de ses bêtes noires. Sans guère de succès. Devant la nonciature à Paris (l’ambassade du Vatican), ses manifestations ont rassemblé à peine quelques dizaines de personnes.«Civitas ne mobilise plus que des marges, relève l’un des meilleurs observateurs de l’extrême droite catholique en France. Des gens sérieux qui représentaient quelque chose dans le microcosme tradi ont, sans claquer la porte, disparu pour laisser place à des troisièmes couteaux plus ou moins allumés.»
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire