samedi 16 avril 2016

Expulsions forcées subies par les Roms : réponses aux contre-vérités du ministre de l’Intérieur.

Monsieur le Ministre,
Nous vous remercions de votre réponse du 15 mars à notre lettre ouverte attirant votre attention sur le nombre particulièrement élevé de personnes roms, ou désignées comme telles, expulsées de leurs bidonvilles durant les trois premiers mois de l’année.

Nous devons vous dire que certaines des informations que vous nous communiquez méritent d’être corrigées afin que la réalité des faits et du droit soit respectée. Nous nous permettons donc de les reprendre ci-dessous.

Pour lire la suite de cette réponse, cliquez sur le portrait du Ministre de l’Intérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire