samedi 23 avril 2016

Au lendemain du voyage de F. Hollande en Egypte, de nouveaux défenseurs des droits humains poursuivis.

Amnesty International France, EuroMed Droits, la FIDH, Human Rights Watch et la LDH dénoncent la recrudescence de la répression contre les défenseurs des droits humains en Egypte et le risque de disparition du mouvement des droits humains indépendant dans un futur proche, si la communauté internationale ne se mobilise pas fortement.
Le 20 avril, trois défenseurs des droits humains de premier plan ont été convoqués au tribunal dans le cadre de l’enquête sur les financements en provenance de l’étranger des ONG, initiée en 2011 : ils risquent le gel de leurs avoirs, ainsi que ceux de leur organisation. SI 11 personnes sont aujourd’hui nommément poursuivies, l’enquête porte sur 35 ONG et le nombre de poursuites et de fermetures pourrait s’accroitre dans les prochains jours et semaines.


Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur  le drapeau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire