vendredi 11 mars 2016

La LDH soutient le film documentaire « No land’s song » d’Ayat Najafi.

Ce film, sortie le 16 mars 2016, a obtenu le prix du meilleur documentaire au Festival des films du monde de Montréal
 En Iran, depuis la révolution de 1979, les chanteuses ne sont plus autorisées à se produire en soliste, du moins devant un parterre composé (en partie) d’hommes… Voulant rendre hommage aux grandes artistes des années 1920, Sara Najafi, une compositrice de Téhéran, est déterminée à faire revivre la voix des femmes. Défiant la censure, elle veut organiser un concert pour des chanteuses solistes et rouvrir un pont culturel entre Paris et Téhéran. Elle invite Élise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathouthi à venir rejoindre Parvin Namazi et Sayeh Sodeyfi dans leur combat.


Pour lire la suite de cet article, cliquez sur l’affiche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire