jeudi 4 février 2016

Le film de la semaine : « Chocolat » de Roschdy Zem

Qui est le premier artiste noir de la scène française au siècle dernier ? 
Joséphine Baker, chanteuse d’origine afro-américaine et meneuse de ‘La Revue nègre’, simplement vêtue d’un régime de bananes, suscitant scandale et fascination à ses débuts durant les Années Folles ? Vous n’y êtes pas ! Avant elle, au cœur de la Belle Epoque, Rafaël Padilla, le premier clown noir, surnommé Chocolat, en duo avec son compère blanc Georges Footit, fait un tabac auprès des spectateurs parisiens. En s’inspirant de l’histoire vraie d’une vedette hors normes,-de son ascension à sa chute-, le comédien et réalisateur Roschdy Zem ne répare pas seulement une injustice criante. Spectacles réussis et numéros plébiscités n’empêchent pas les duettistes adulés de recevoir en pleine figure toutes les manifestations du racisme traversant une société imprégnée de préjugés. Habilement documenté, inscrit avec justesse dans le contexte de la période coloniale, le destin tragique du héros, conté ici est subtilement incarné par l’acteur populaire Omar Sy. Les circonstances mettent à mal l’entente et la pérennité du tandem : misère pour le premier, souffrance pour le complice de scène (le clown blanc, interprété par le virtuose James Thirriée). Ainsi la fiction historiquement datée questionne-t-elle, sous le masque des bouffons, les principes fondateurs de la société française d’aujourd’hui.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur l’affiche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire