jeudi 11 février 2016

La Suède rejette la déchéance de nationalité

La Suède donne une leçon à la patrie des Droits de l'Homme.
Au moment même où les députés français approuvaient le projet d’inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution, leurs homologues suédois rejetaient un texte prévoyant une mesure similaire à Stockholm.

Les démocrates de Suède, parti d’extrême droite, avaient proposé un amendement à un projet de loi antiterroriste, prévoyant « la possibilité de retirer la nationalité suédoise à une personne condamnée pour un délit en lien avec le terrorisme (…), même si cela la rend apatride ». Seuls les 45 députés de ce parti ont voté pour. Les autres parlementaires ont voté contre (236) ou se sont abstenus (16 députés du Parti de gauche), alors qu’en Suède on ne peut perdre sa nationalité que si on a fait de fausses déclarations ou corrompu un fonctionnaire pour être naturalisé.
Pour plus d'infos sur ce vote qui devrait pour le moins interpeller  les députés français, cliquez sur le drapeau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire