samedi 6 février 2016

Il faudra leur dire que nous n'avons pas laissé faire

 Un billet de Marcel Ruffo, à la fois émouvant, terrible et salutaire 
Sa mère avait pensé à accrocher sa tétine à son manteau avant de partir, avec un petit cordon de couleur. Il faut imaginer ce qu'elle a pensé: son petit allait prendre la mer avec elle, elle l'avait bien couvert et elle lui avait mis un bonnet et une écharpe pour qu'il n'ait pas froid. Mais peut-être serait-il inquiet à cause du bruit, du vacarme des corps et du moteur. Alors, il ne fallait pas qu'il perde sa tétine qui le rassurait. Toutes les mères du monde ont eu cette pensée. Toutes, elles ont accroché ce cordon avec cette femme. Un doux geste de tendresse et de vie avant l'horreur.

Quelques heures plus tard, le photographe a titré qu'il fallait "s'occuper du bébé mort". Il a écrit qu'il avait vu des guerres, les pires horreurs, mais qu'il n'avait jamais vu une scène aussi insupportable.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire