vendredi 19 février 2016

«À travail égal, salaire égal»: c’est à Herstal que le slogan est né voici 50 ans

La fameuse grève des femmes à la FN Herstal a débuté il y a 50 ans. Une exposition est consacrée à ce mouvement social inédit: 3 000 femmes se sont croisées les doigts
Entretien avec l’historienne Florence Loriaux.
Les femmes qui ont lancé ce retentissant mouvement de protestation en 1966, à la Fabrique nationale, ne se doutaient sans doute pas qu’elles seraient citées en exemple, à travers le monde et au fil des décennies. Elles ne faisaient pourtant que réclamer ce qui leur était dû, s’appuyant sur le texte du Traité de Rome: une rémunération équivalente à celle des hommes.
Cinquante ans plus tard, on en est encore loin. Mais on se souvient que c’est à la FN Herstal que le premier mouvement féminin d’une telle ampleur a vu le jour. Douze semaines de grève, 3 000 femmes impliquées et des répercussions médiatiques à l’échelle internationale.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire