samedi 23 janvier 2016

Geoffroy de Lagasnerie: «Le tribunal apparaît comme un des lieux les plus violents de la vie sociale»

Qu’est-ce qu’un procès si ce n’est un moment où l’on voit à quel point nos vies sont aux mains de l’Etat ? s’interroge l’auteur de «Juger, l’Etat pénal face à la sociologie».
Le philosophe prône un droit plus démocratique qui donnerait aux acteurs la possibilité de définir eux-mêmes la façon de rendre justice.

Neutre et rationnelle la justice ? Selon le philosophe et sociologue Geoffroy de Lagasnerie, le procès est au contraire le lieu d’une grande violence sociale.

Pour lire la suite de cet entretien, cliquez sur le dessin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire