mardi 19 janvier 2016

État d'urgence : des experts de l'ONU dénoncent des "restrictions excessives"

Ils appellent les autorités à ne pas prolonger l'état d'urgence au-delà du 26 février, date fixée par la loi adoptée après les attentats du 13 novembre.
L'état d'urgence en France ne doit pas être prolongé après le 26 février, selon des experts de l'ONU en droits de l'homme, qui estiment qu'il imposait des "restrictions excessives et disproportionnées sur les libertés fondamentales". "L'état d'urgence en vigueur en France et la loi sur la surveillance des communications électroniques imposent des restrictions excessives et disproportionnées sur les libertés fondamentales", ont affirmé dans un communiqué cinq rapporteurs de l'ONU.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le logo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire