mercredi 2 décembre 2015

L’état d'urgence tient toutes ses promesses antidémocratiques

La France va-t-elle s'installer pour une longue période dans un régime dérogatoire aux libertés publiques ? 
C'est la question que l'on peut, que l'on doit se poser car il n'aura pas fallu longtemps pour se rendre compte que l'état d'urgence porte atteinte aux libertés publiques et à la démocratie bien plus qu'il ne la préserve
Pour lire cet article, cliquez sur le logo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire