lundi 14 décembre 2015

Le risque du soulagement

La plus forte participation des électeurs au second tour des élections régionales, le retrait des listes de gauche dans deux régions, le bon report des voix de gauche vers la droite là où l’extrême droite risquait de l’emporter: tous ces facteurs ont abouti hier à un résultat spectaculaire.
Le Front national arrivé nettement en tête du premier tour n’a remporté aucune région. Le soulagement est grand parmi les électeurs modérés. Cependant, il ne faudrait pas, pour reprendre une expression célèbre que ce soit un « lâche soulagement ».

Pour lire la suite de cette analyse, cliquez sur l'urne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire