lundi 7 décembre 2015

Le morceau de chocolat de Francine Christophe.

Dans le plus profond de la nuit, il y a toujours une lueur, un morceau de chocolat.

 Dans le film "Human", le photographe Yann Arthus-Bertrand a recueilli le témoignage de Francine Christophe. Cette femme de 82 ans raconte qu'elle avait 8 ans lorsqu'en 1944 elle a été déportée avec sa mère dans le camp de concentration de Bergen-Belsen. "Nous étions des enfants de prisonniers de guerre, et à ce titre privilégiés", explique-t-elle "Donc nous avions eu le droit d'apporter de France un petit sac avec deux ou trois choses." Dans ce sac, deux morceaux de chocolat que sa maman lui promet de lui réserver lorsqu'elle sera au plus bas. "Il t'aidera à remonter", lui affirme alors celle qui l'a mise au monde. Cette friandise, elle ne servira pas à Francine Christophe mais à une certaine Hélène qui a mis une petite fille au monde à l'intérieur du camp. Sa mère lui a demandé si elle lui permettait de la donner à cette femme afin que celle-ci se sente mieux. "Oui maman. Tu le prends", lui a-t-elle alors répondu. La mère et le bébé ont tous les deux survécu et ont été libérés, comme Francine, six mois plus tard.
Pour découvrir cette lueur , cliquez sur le portrait de la petite fille.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire