vendredi 4 décembre 2015

La COP21 et les enjeux pour les droits humains

La COP21 se tient à Paris du 30 novembre au 11 décembre. Les 147 chefs d’État et de gouvernement ont l’avenir de notre planète entre leurs mains. Ils ont le devoir de trouver un accord contraignant à même de limiter le réchauffement climatique et ses impacts dramatiques sur les droits humains.
La FIDH souhaite ici le rappeler avec force : si l’enjeu est écologique, il est avant tout humain.

En effet, les catastrophes naturelles, les conflits liés à la course aux ressources naturelles, mais également l’épuisement des ressources vitales ont des conséquences, directes ou indirectes,  le droit à la santé, le droit à l’eau, le droit à l’alimentation, le droit au logement, le droit à la vie. Et ce sont les personnes les plus vulnérables qui sont les plus touchées : populations vivant dans des situations précaires ou d’extrême pauvreté, femmes, jeunes, personnes âgées, peuples autochtones, minorités. Le paradoxe est alarmant : ceux qui contribuent le moins au réchauffement climatique sont ceux qui en souffrent et en souffriront le plus.
Pour lire la suie de cet article, cliquez sur le logo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire