mardi 22 décembre 2015

La commission LIBE adopte le "Passenger Name Record" au mépris des droits fondamentaux.

Communiqué de l’AEDH
La Commission Libertés civiles, justice et affaires intérieures (LIBE) du Parlement européen a voté en faveur du texte de compromis sur le PNR. 
L’Association européenne de défense des droits de l’Homme (AEDH) dans une lettre envoyée aux membres de cette commission les appelait à rejeter un texte contraire aux droits fondamentaux de l’Union, comme le constate le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) qui a immédiatement contesté ce vote.

C’est par 39 voix pour, 19 contre et 2 abstentions que la commission a voté en faveur du PNR le 10 décembre. Cette directive qui vise à lutter contre le terrorisme et les crimes graves via le profilage et la conservation, pendant 5 ans, des données personnelles de tous les passagers aériens circulant dans, vers ou depuis l’Europe, est source de nombreuses menaces envers les droits fondamentaux. 
Pour lire ce communiqué, cliquez sur l'avion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire