lundi 28 décembre 2015

Karim Miské, réalisateur de “Musulmans de France” : “En Occident, on ne donne pas la parole aux bonnes personnes”

Depuis 1994, il enquête sur l'extrémisme musulman. A ses yeux, les gouvernements n'ont pas sous-estimé la menace. Le problème est ailleurs, et il est multiple.

Ebranlé par les événements tragiques de vendredi dernier, Karim Miské évoque « un sentiment d’irréalité » sans être, malgré tout, « surpris ». Nous l'avons retrouvé alors que se déroulait l’opération anti-terroriste à Saint-Denis. Sans prétendre apporter des réponses simples à des questions éminemment complexes, il nous livre quelques clés de compréhension sur la religion, l’embrigadement sectaire et sa dimension psychologique, affirmant que le sentiment d’urgence ne doit pas empêcher une nécessaire réflexion.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo de Karim Miské

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire