dimanche 27 décembre 2015

Droits de l’homme. La Thaïlande championne de la crevette grâce à la traite humaine

L’agence de presse américaine Associated Press a publié une longue enquête décrivant les conditions de travail esclavagistes dans les ateliers de transformation de crevettes en Thaïlande. 
Elle accuse le gouvernement d’inaction, lequel tente de tirer son épingle du jeu.
Non, les autorités thaïlandaises ne ferment pas les yeux sur les conditions de travail dans l’industrie de la crevette, ont affirmé des représentants du gouvernement lors d’une conférence de presse lundi 21 décembre, que rapporte le quotidien Bangkok Post.

Ils souhaitaient ainsi répondre à une enquête publiée le 13 décembre et qui a fait grand bruit. L’agence de presse américaine Associated Press y accuse le gouvernement thaïlandais d’avoir délibérément ignoré le travail forcé dans des ateliers de production de crevettes et le fait que, si la Thaïlande figure parmi les plus gros exportateurs de crevettes du monde, elle le doit aux “bas coûts de production résultant des conditions de travail déplorables”.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire