jeudi 9 avril 2015

Pas de trêve hivernale pour les bidonvilles !

Recensement des évacuations forcées des lieux de vie occupés par des Roms (ou des personnes désignées comme telles) en France (1er trimestre 2015)
Les évacuations forcées ont continué durant l’hiver 2015.
Durant le 1er trimestre 2015, 1 476 personnes se sont faites évacuées de force par les autorités de 16 lieux de vie. 110 ont dû quitter 2 lieux de vie faisant suite à un incendie. Ces chiffres restent très élevés puisqu’ils correspondent à une moyenne de 110 personnes évacuées par les autorités par semaine.
Il y eut 10 évacuations forcées faisant suite à une assignation par les propriétaires des terrains ou des squats devant les tribunaux, 5 faisant suite à un arrêté d’insalubrité ou de péril pris par la mairie ou le préfet et 1 abandon de bidonville par les personnes elles-mêmes, sous la menace d’une évacuation forcée imminente. Sur les 16 évacuations effectuées par les autorités, des solutions d’hébergement temporaires n’ont été proposées que 6 fois. À la suite des 10 autres évacuations, les familles ont été tout simplement mises à la rue par les forces de l’ordre. Sur les deux évacuations faisant suite à un incendie, une solution d’hébergement d’urgence a été mise en place une fois.
Certes, le nombre de personnes évacuées n’est pas aussi élevé qu’au 1er trimestre 2014 durant lequel il y eut 2 904 personnes évacuées, mais il reste à des niveaux intolérables, de plus en période hivernale.
Cliquez sur la photo pour plus d'infos