mardi 21 avril 2015

Maroc : appel aux autorités marocaines à décriminaliser l’avortement

Le REMDH salue le débat qui s’est ouvert au Maroc sur la décriminalisation de l’IVG. Il souligne qu’il s’agit là d’une avancée importante dans un pays où l’importance des avortements clandestins est la source d’atteintes majeures à la santé des femmes. 
Le REMDH appelle les autorités marocaines à entendre les voix qui ont dénoncé cette situation et à mettre un terme à la criminalisation de l’avortement ; les femmes doivent disposer de ce droit et décider librement de leur corps et de leur choix.
En abrogeant les articles 449 à 458 du Code pénal marocain condamnant toute femme ayant recours à l'avortement ou qui tentant de le faire et en décriminalisant l’interruption volontaire de la grossesse, les autorités marocaines mettront leur législation en conformité aux recommandations internationales et ouvriront la voie à un meilleur respect du droit des femmes marocaines à la santé morale, physique et psychique, au bien-être et à la santé sociale tel qu’il est exprimé par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Une telle réforme serait une des meilleures illustrations de la reconnaissance de l’égalité entre sexes reconnue par la constitution marocaine.