mercredi 1 avril 2015

Mantes-la-Ville : la mairie FN supprime les subventions à la LDH

Versailles, 31 mars 2015 (AFP) -La mairie Front national de Mantes-la-Ville (Yvelines) a voté en conseil mu­ni­ci­pal, dans la nuit de lundi à mardi, la sup­pres­sion des sub­ven­tions à la Ligue des droits de l'Homme (LDH), a-t-on ap­pris de sources concor­dantes.
« C'est un choix po­li­tique et sym­bo­lique : nous ne sou­hai­tons plus sub­ven­tion­ner cette as­so­cia­tion très po­li­ti­sée. D'au­tant que la sec­tion lo­cale, di­ri­gée par une per­son­na­lité d'ex­trême gauche élue d'op­po­si­tion, l'est tout par­ti­cu­liè­re­ment », pré­cise à l'AFP Cyril Nauth, pre­mier maire FN d'Ile-de-France.
« C'est un nou­vel épi­sode d'en­ter­re­ment de la dé­mo­cra­tie », dé­nonce de son côté l'op­po­sant so­cia­liste Saïd Ben­mouf­fok.
« Cette dé­ci­sion té­moigne à nou­veau de la vo­lonté de mettre au pas toute opi­nion po­li­tique, syn­di­cale ou as­so­cia­tive dis­si­dente par rap­port à la vi­sion du monde des élus Front na­tio­nal », abonde le pré­sident de la LDH, Pierre Tar­ta­kowsky.
Début mars déjà, le maire avait dé­cidé de ne « pas re­nou­ve­ler » la conven­tion qui liait de­puis vingt ans l'as­so­cia­tion à la ville et de lui re­ti­rer le local mu­ni­ci­pal qu'elle oc­cupe gra­tui­te­ment ainsi que ses per­ma­nences dans un centre de vie so­ciale (CVS).
Mardi soir, à l'ex­pi­ra­tion de la conven­tion, la sec­tion lo­cale de la LDH ren­dra bien les clés de sa per­ma­nence au centre so­cial « pour ne pas mettre en dif­fi­culté son per­son­nel » mais pas celles du local mu­ni­ci­pal, an­nonce sa pré­si­dente, Bé­né­dicte Bau­ret.
« Nous n'avons rien fait qui puisse ex­pli­quer qu'on nous l'en­lève du jour au len­de­main. Les ex­pli­ca­tions du maire, qui dit que nous sommes une as­so­cia­tion po­li­tique op­po­sée au FN ne nous suf­fisent pas », jus­ti­fie-t-elle. « S'il dé­cide de nous pour­suivre, on verra si cet ar­gu­ment est re­ce­vable en jus­tice ».