mercredi 1 avril 2015

La Chine défie l’Europe «Pas question de valeurs universelles chez nous».

Le bulletin N° 95 de mars 2015 est sorti.
Depuis que la Chine a supplanté le Japon comme deuxième économie mondiale (2010), le parti s’est donné une nouvelle équipe dirigeante (2012-2013) et les relations avec le reste du monde se sont mises à prendre une autre tournure. Progressivement, si bien qu’on n’y fait guère attention.

Le pouvoir chinois joue sur deux tableaux.
D’un côté, à l’international, fort de sa place au Conseil de Sécurité de l’ONU et dans les organismes liés, avec ses excédents commerciaux et son accumulation de devises qui lui assurent une place dans les forums économiques mondiaux, il veut étendre son rôle et prendre une part décisive dans la gestion du monde.
De l’autre, soucieux de garder un pouvoir sexagénaire que les mécanismes démocratiques occidentaux lui feraient perdre, il déploie tous ses efforts pour prévenir une contagion des idées démocratiques.
Pour lire la suite de ce bulletin, cliquez sur la bannière.