vendredi 24 avril 2015

Cérémonie du 20 avril en l’honneur de Henry-Jean PREBOST

La Ligue des droits de l’Homme dans le Rhône, et maintenant la Métropole, fidèle à ses engagements de la dénonciations des injustices commises par les tribunaux militaires durant la Première Guerre mondiale, participe chaque année, à l’hommage rendu aux fusillés pour l’exemple dans l’île aux cygnes du parc de la Tête d’Or, à Lyon.
Il est donc tout naturel que nous soyons présents à cette cérémonie organisée en l’honneur d’Henry-Jean PREBOST, l’un des fusillés de Flirey en 1915, ouvrier maçon, creusois, syndicaliste, ayant travaillé dans l’agglomération.

La Ligue des droits de l’Homme, plus d’un siècle après, souhaiterait  que l’Histoire , aujourd’hui, rende justice aussi à tous les colonisés d’alors par la France, qu’ils soient d’Afrique ou d’ « Indochine » en utilisant l’appellation d’époque.
Tous ces soldats coloniaux, victimes de recrutements forcés, condamnés pour certains lors de rébellions à des bagnes spécifiques, ont , après la guerre été abandonnés, victimes en plus de promesses non tenues à leur égard.
Il serait tout également  nécessaire que soit prise en compte la mortalité très élevée des indigènes qui ont été affectés aux usines d’armement.

La Ligue des droits de l’Homme dans son très  prochain congrès national,  pourrait s’engager pour la ré-ouverture, l’élargissement, ainsi que la réintégration dans la mémoire nationale de toutes ces victimes d’ordres arbitraires et injustes.