dimanche 26 avril 2015

« Ce sont des noirs et des arabes, eux quand ils meurent, ça coûte moins cher »; Intervention de Fatou Diome. Superbe.

L’écrivain d’origine sénégalaise, Fatou Diome, était l’invitée de l’émission Ce soir (ou jamais)diffusée sur France 2. La jeune femme a livré une analyse bien plus aboutie que tout ce qu’on a l’habitude lire dans les médias européens.
L’émission avait pour thème « Après le drame de Lampedusa, peut-on accueillir toute la misère du monde ? ». Sur le plateau, l’écrivain a remis à leur place les personnes qui critiquent les migrants, notamment Thierry Baudet, juriste néerlandais et xénophobe qui souhaite le renforcement des frontières européennes afin de lutter contre l« islamisation de l’Europe ». 

L’auteur de la Traversée de l’atlantique n’est pas allée avec le dos de la cuillère. « Ces gens là qui meurent sur les plages, et je mesure mes mots, si c’était des blancs, la terre entière serait entrain de trembler ! Mais là, ce sont des noirs et des arabes (…) Si on voulait sauver les gens, on le ferait, mais on attend qu’ils meurent d’abord ! Et on nous dit que c’est dissuasif, mais ça ne dissuade personne, car celui qui part pour sa survie, considère que sa vie (qu’il peut perdre lors du voyage) ne vaut rien, celui là n’a pas peur de la mort !« 
Réponse d’un autre invité : C’est pour cela qu’il faut fermer les frontières 
Fatou Diome poursuit sa démonstration « Monsieur, vous ne resterez pas comme des poissons rouges dans la forteresse Européenne ! A l’heure d’aujourd’hui, l’Europe ne sera plus jamais épargnée, tant qu’il y aura des conflits ailleurs dans le monde (…) » Puis de rajouter « Monsieur, je vous vois bien habillé, bien nourris, peut être que si vous étiez affamé chez vous, peut être que votre famille serait ravie d’imaginer que vous pourriez allé gagner ce qui pourrait faire vivre les autres (…)« 

« Alors il faut arrêtez l’hypocrisie, on sera riche ensemble ou on se noiera tous ensemble !  » a conclu l’auteur.
Pour voir la vidéo, cliquez sur la photo.