mercredi 25 mars 2015

Une chanteuse israélienne, engagée pour la paix, insultée et menacée à l'aéroport de Tel Aviv

Toute ressemblance avec des situations existantes ou pouvant exister  serait évidemment pure coïncidence.
 La chanteuse israélienne Noa, qui collabore fréquemment avec des artistes palestiniens, a été insultée à l'aéroport de Tel Aviv. Archives AFP
La chanteuse israélienne Noa, connue pour ses positions de gauche et son engagement pour la paix avec les Palestiniens, a été menacée et insultée récemment à l'aéroport de Tel-Aviv, incident révélateur du climat post-électoral dans le pays, dit-elle sur sa page Facebook.
Achinoam Nini, chanteuse israélienne d'origine yéménite plus connue sous le nom de Noa, est rentrée il y a quelques jours d'une tournée en Italie et dit avoir "eu droit à un beau comité d'accueil à l'aéroport".

"Ils ont crié: Voilà Achinoam Nini, l'Israélophobe!", rapporte-t-elle. Il s'agissait apparemment du mouvement spontané de quelques personnes qui l'ont reconnue dans le hall d'arrivée de l'aéroport, a-t-elle dit dans la presse. "Nous allons nous occuper de toi comme nous nous sommes occupés de Gefen", lui ont-ils lancé, selon son récit sur Facebook. Ils faisaient référence à l'agression, vendredi après-midi, de l'écrivain Yonatan Gefen, de gauche lui aussi. Un inconnu est venu chez Yonatan Gefen, a tenté de le frapper et l'a traité de "traître" et de "gauchiste".
Yonatan Gefen avait écrit sur sa page Facebook après le triomphe de Benjamin Netanyahu aux élections parlementaires du 17 mars que cette date devrait rester comme la "Nakba" du camp de la paix. La Nakba ("catastrophe" en arabe) est le terme employé par les Palestiniens pour parler de la création de l'Etat d'Israël
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo de Noa.