mardi 10 mars 2015

Pour le président du CRIF, Marine Le Pen est « irréprochable personnellement »

Communiqué de Résister Aujourd’hui
Sur Europe 1, lundi 23 février 2015, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Roger Cukierman, a déclaré que la présidente du Front national, Marine Le Pen, « était irréprochable personnellement ».

« On est tous conscients, dans le monde juif, que derrière Marine Le Pen, qui est irréprochable personnellement, il y a tous les négationnistes, tous les vichystes, tous les pétainistes. Pour nous, le FN est un parti à éviter », a-t-il indiqué.

Le F.N. « un parti qui ne commet pas de violences » ?
«  Le Front national est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c’est un parti qui ne commet pas de violences ». a-t-il nuancé, puis il ajoute : « Toutes les violences aujourd’hui, et il faut dire les choses, sont commises par des jeunes musulmans. C’est une toute petite minorité de la communauté, ce sont les musulmans qui en sont les premières victimes. »
Dans l’après-midi, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a fait savoir, par communiqué, qu’il jugeait « inopportun de participer au dîner du CRIF de ce soir ». Pour le CFCM, « considérer que “toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans” […] sont des déclarations irresponsables et inadmissibles qui contreviennent au principe même du vivre-ensemble ».
La distinction opérée par M. Cukierman entre Mme Le Pen et son parti avait fait bondir Serge Klarsfeld : « Mme Le Pen n’a pas rompu avec son père. Elle dirige le Front national qui porte le passif des prises de position antisémites du père qui est président d’honneur du Front national », avait réagi auprès de l’AFP l’avocat et historien, fils d’un déporté à Auschwitz-Birkenau.
De très nombreuses autres personnalités de tous horizons ont fait part de leur stupeur et de leur condamnation de tels propos qui ont tendance à dresser une communauté contre l’autre.
Moins de deux mois après le 11 janvier, s’affaiblit déjà l’esprit d’unité nationale qui avait soufflé sur la France, refusant de voir la Liberté détruite par les forces de l’obscurantisme.
Nous demandons au CRIF et à tous les Juifs de France de se désolidariser de la déclaration irresponsable de Roger Cukierman. C’est dans l’unité la plus large et le respect réciproque que nous reconstruirons une société fraternelle où chaque femme et chaque homme quelque soit son origine ethnique ou confessionnelle aura sa place et sa dignité.
Nous sommes tous sœurs et frères en humanité et devons dénoncer ensemble les dérives islamophobes, antisémites et xénophobes.
Résister Aujourd’hui le 24 février 2015