mercredi 11 mars 2015

La violence contre les femmes, une épidémie généralisée

8 mars 2015 - La violence à l’égard des femmes est un fléau qui touche tous les pays et tous les milieux sociaux.
A l’occasion du 8 mars, la FIDH illustre cet abominable constat par une carte interactive présentant des témoignages inspirés de faits réels, de femmes du monde entier mortes à cause de la violence des hommes. La carte présente également des actions entreprises par la FIDH pour impulser des réformes et mettre un terme à ce désastre.
Les témoignages présentés ont été écrits par la présentatrice italienne Serena Dandini, en collaboration avec la chercheuse Maura Misiti dans le cadre d’un projet théatral intitulé « Blessés à mort », dont une représentation est organisée, pour la première fois, à Tunis le 8 mars, à l’initiative de la FIDH et ses organisations membres en Tunisie, l’ATFD et la LTDH.
Partout dans le monde, la violence contre les femmes fait rage. Les violences domestiques, sexuelles, la traite des femmes, les crimes « d’honneur », l’esclavage sexuel, les mariages forcés, les mutilations génitales féminines... sont autant d’expressions de ce terrible fléau. Trop souvent, les auteurs restent impunis et les victimes ne parviennent pas à faire valoir leurs droits. « Alors que nous marquons le 20ème anniversaire de la Déclaration de Beijing, le bilan en matière de violences à l’égard des femmes est affligeant. Les gouvernements doivent assumer leur obligation de mettre fin à cette épidémie, dans la sphère publique comme dans la sphère privée, en adoptant les mesures législatives et politiques nécessaires », a déclaré Karim Lahidji, président de la FIDH.
Pour plus d'infos, cliquez sur l'affiche.