jeudi 26 mars 2015

Augmenter la taille du texte « 300 hommes », « Jamais de la vie » : zoom sur le social en lambeaux

Deux films indispensables pour la LDH La Seyne
Imprimer
Sans-abri ou sans-dents, documentaire ou fiction : un certain cinéma français, très loin des figures imposées, ausculte la désespérance sociale et une réalité de l’Hexagone qui a rarement droit de cité sur les écrans.
Dans « 300 hommes » (dont Rue89 est partenaire), en salles ce mercredi, Aline Dalbis et Emmanuel Gras plantent leur caméra dans un centre d’hébergement à Marseille où se pressent chaque soir des SDF en quête d’un repas et d’un lit.
Dans « Jamais de la vie », en salles le 8 avril, Pierre Jolivet met en scène l’itinéraire chaotique d’un gardien de nuit quinquagénaire, embarqué dans une aventure à hauts risques et broyé par la « logique » sociale de l’époque.
Deux films importants qui observent la France d’aujourd’hui comme elle va mal.
Pour plus d'infos, cliquez sur l'affiche.