mercredi 4 février 2015

Violent, injuste, illégal et honteux: la France a expulsé près de trois lieux de vie de Roms par semaine en 2014.

Communiqué de la LDH et de l'European Roma Rights Centre ( ERRC)
Les évacuations forcées ont continué durant toute l’année 2014. Les personnes touchées sont pour la plupart des citoyens de l’Union européenne qui ont fait usage de leur droit de circuler librement dans l’UE, en provenance de pays comme la Roumanie et la Bulgarie. Selon les données récoltées par le EUROPEAN ROMA RIGHTS CENTRE (ERRC) et la Ligue des droits de l’Homme (LDH) au cours de l’année 2014, 13 483 personnes ont été expulsées par les autorités de 138 lieux de vie différents. En d’autres termes, les autorités françaises ont expulsé près de 3 lieux de vie par semaine. Cette politique illégale et coûteuse viole le droit international et le droit de l’Union européenne réglementant les évacuations forcées.
Selon les données recueillies dans les médias et auprès des associations, un total de 13 483 personnes roms ou désignées comme telles ont été contraintes de quitter leur lieu de vie en 2014. De plus, 966 personnes se sont retrouvées en situation de sans-abri après 17 incendies ou inondations.
Par rapport à 2013, les chiffres de 2014 sont moins élevés, mais représentent encore près de 80 % de la population totale vivant dans des bidonvilles
Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur la photo.