mercredi 18 février 2015

Quinze médias jugent « l'information menacée » après les sanctions du CSA

Pointés du doigt par le Conseil supérieur de l'audiovisuel pour leur couverture desattentats en région parisienne, une quinzaine de médias répliquent, mercredi 18 février, dans une lettre ouverte transmise à l'Agence France-Presse.
Dans ce courrier, les patrons de TF1, France 2, France 3, France 24, BFMTV, Itélé, LCI, Euronews, France Inter, France Info, RTL, Europe 1, RMC et RFI jugent« l'information menacée » après les avertissements que leur a adressé, jeudi, le CSA, pour avoir, pendant leurs directs sur les prises d'otages de janvier, révélé des informations sensibles, susceptibles de mettre en péril la vie des otages.
Pour lire la suite de cet article du Monde, cliquez sur le nom du journal