mercredi 18 février 2015

Pierre Tartakowsky : "Arrêtons de distinguer la France, d’un côté, et les juifs, de l’autre !"

S’il condamne fortement la profanation du cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) et la montée de l’antisémitisme en France, le président de Ligue des droits de l’Homme, Pierre Tartakowsky, met en garde contre les discours qui ont tendance à « communautariser » les Français de confession juive.
Comment réagissez-vous à la profanation du cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) ?
Pierre Tartakowsky. La corrélation entre ces événements et ceux de Copenhague est d’abord extrêmement sinistre. C’est pourquoi la LDH a réagi aux deux faits, en appelant à combattre l’antisémitisme. Cette profanation, c’est une façon de dénier aux Français juifs la possibilité d’avoir une histoire propre et de pouvoir reposer en paix, une fois décédés. S’en prendre aux sépultures, c’est très rare dans l’histoire moderne française.
Pour lire la suite de cet article de "L'Humanité", cliquez sur la photo.