mercredi 31 décembre 2014

Mort de Simone Iff, présidente du Planning familial en 1973.

C'est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de Simone Iff, grande militante féministe que nous admirons beaucoup.
Elle fut la première présidente du Mouvement Français du Planning Familial en 1973, artisane de l'engagement du Planning en faveur du droit à l'avortement, elle participera à la fondation du Mouvement pour la liberté de l’avortement et de la contraception (MLAC) le 10 avril 1973, et en deviendra la vice-présidente. Elle fut également ancienne présidente du collectif Viols femme information, de l'Association contre les violences sexuelles.
Pour plus d'infos,  cliquez sur la photo pour lire la suite un article de Libération intitulé "La meneuse des 343 salopes"
Il n'y a pas son nom dans la liste des 343 salopes qui ont signé le manifeste dans le Nouvel Observateur. Il aurait pu y figurer, Simone Iff a eu cinq enfants et «un certain nombre d'avortements». Mais, cette semaine de 1971, elle l'a passée «accrochée au téléphone» pour faire signer les autres. Qui a eu cette idée de manifeste ? A quel moment ? Elle dit ne plus savoir, que tout était collectif, elle dit «on», mais sans doute que, sans elle, rien n'aurait bougé. «ça bouillonnait, les idées jaillissaient, il fallait employer toutes les armes.» Deux ans plus tard, elle est «plébiscitée» à la tête du Mouvement français pour le planning familial. L'avortement est toujours illégal. Elle décide de créer un désordre absolu. .......