vendredi 9 mai 2014

Lycéennes enlévées au Nigéria, lettre ouverte à M. Laurent Fabius

Lycéennes enlévées au Nigéria, lettre ouverte à M. Laurent Fabius du Planning Familial
Monsieur le Ministre des Affaires étrangères,

Au Nigéria, 276 lycéennes ont été enlevées par la secte Boko Haram, parce qu’elles sont des filles, parce qu’elles ont eu le courage de vouloir poursuivre leur éducation et passer leurs examens. La secte Boko Haram s’oppose donc à l’éducation des filles, outil de leur émancipation.
Pourtant, le droit à l’éducation  est un droit humain fondamental inscrit dans les conventions internationales, sans discrimination entre les filles et les garçons. Il en est de même pour la lutte contre toute violence ou discrimination à l’égard des enfants.
Pour lire la suite de cette lettre, cliquez sur l'affiche.