lundi 26 mai 2014

Ce matin, en écoutant les résultats, j'ai relu Matin Brun, de Franck Pavloff.

Ce matin, en écoutant les commentaires, en voyant Marine Le Pen manifester sa joie, en constatant que l'extrême droite gagne du terrain dans toute l'Europe, j'ai relu encore une fois Matin Brun, car cette nouvelle très courte présente au lecteur les dangers des petites lâchetés, de la pensée unique, du fascisme et du totalitarisme
Matin brun, publié en 1998 à un prix très modique (1,50 € actuellement), a désormais dépassé 1 500 000 exemplaires et a été traduit dans vingt-cinq langues.
L'histoire?
Charlie et son copain vivent une époque trouble, celle de la montée d’un régime d’une politique extrême : l’Etat Brun. Dans la vie, ils vivent d’une façon bien ordinaire : entre bière et belote. Ni des héros, ni de purs salauds. Simplement, pour éviter les ennuis, ils détournent les yeux. Sait-on assez où risquent de nous mener collectivement les petites lâchetés de chacun d’entre nous ?
L'auteur?
Franck Pavloff,  a hérité de son père, bulgare, anarchiste, le goût impérieux de bousculer les barbelés et les pensées confisquées. Une dizaine d’années à tisser des projets de développement communautaire à travers l’Afrique et l’Asie. Une vingtaine d’années à animer des associations de prévention de la délinquance et de la toxicomanie. Spécialiste de la psychologie et du droit des enfants.
Vous pouvez découvrir ce texte en cliquant sur la couverture mais vous devez en acheter des exemplaires pour les offrir à vos amis, pour compléter vos cadeaux. Un plaisir militant
Vous pouvez aussi regarder une superbe vidéo en cliquant ic