jeudi 22 mai 2014

Brésil : les anti-Coupe du monde ont trouvé leur icône

Imprimer
Au Brésil, la politique s’exprime souvent dans les rues, sur les murs ou les palissades : le street art est omniprésent, particulièrement à São Paulo.
Il fallait s’attendre à ce que la contestation contre les dépenses suscitées par la Coupe du monde de football s’exprime aussi par l’art, et une œuvre de Paulo Ito, graffeur paulista de 36 ans, circule énormément sur les réseaux sociaux.
Il s’agit d’un enfant rachitique, criant famine, ayant devant lui, en guise de nourriture dans son assiette, un ballon de foot. Nul besoin de commentaire : le dessin en dit plus long qu’un discours contre la pauvreté au Brésil et les frais engagés pour l’organisation de la compétition (11 milliards d’euros), sous l’autorité de la richissime Fifa.
Cliquez sur la photo pour lire la suite de cet article.