mercredi 23 avril 2014

Un an après, l'héritage ambivalent du mariage pour tous

La LDH s'est beaucoup investi das la reconnaissance du mariage pour tous.Quel est le bilan de cette loi un an après sa promulgation?
Après un débat marathon qui restera dans l'histoire parlementaire, l'Assemblée nationale adoptait définitivement, le 23 avril 2013, la loi sur « l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples de même sexe ». Un an après, les effets de ce vote et de l'affrontement qui a précédé se font encore sentir. La première conséquence coule de source : des couples se sont mariés.
Quelque 7 000 en 2013, selon le dernier pointage effectué en janvier par l'Insee. « Ces unions n'ont pas concerné seulement les époux, mais aussi leurs amis, leurs familles, qui se sont rassemblés autour d'eux, ajoute la sociologue Irène Théry.Cela a forcément eu un effet d'apaisement. » Contrairement aux craintes initiales, ces mariages ont eu lieu sans incident. De rares maires ont renâclé, sans succès. La normalisation de l'homosexualité, amorcée avant la loi, s'est poursuivie.
Cliquez sur la photo pour lire la fin de cet article.