mardi 29 avril 2014

Lettre ouverte adressée au président de la République au sujet des réfugiés syriens établis dans un square, à Saint-Ouen

Lettre ouverte cosignée par Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), Karim Lahidji, président de la Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme (FIDH) et Michel Tubiana, président du Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH), adressée au président de la République 

Monsieur le Président,
Cent soixante réfugiés syriens, dont soixante enfants, campent dans un square. Nous voulons vous dire au nom de nos associations mais aussi au nom, nous en sommes certains, de millions de Français, notre honte et notre colère.
La France, avec raison, a soutenu ceux et celles qui, en Syrie, ont remis en cause la dictature d’un régime qui n’a jamais reculé et qui n’a cessé de soumettre son peuple à l’arbitraire, aux tortures, aux disparitions forcées et aux meurtres. Un régime qui n’a eu de cesse que d’éliminer toute opposition et d’éradiquer toute contestation, y compris en usant de l’arme chimique à plusieurs reprises, et peut-être encore tout récemment.
Pour lire la suite de cette lettre, cliquez sur le logo.