lundi 21 avril 2014

Irak: Les candidates aux législatives se battent pour les droits des femmes

Autrefois modèle en matière de droits des femmes, l'Irak est aujourd'hui critiquée pour les discriminations et les violences que subissent les Irakiennes...
Autrefois modèle en matière de droits des femmes, l'Irak est aujourd'hui critiquée pour les discriminations et les violences que subissent les Irakiennes, une situation au cœur des programmes des candidates aux élections législatives du 30 avril.
Seulement 14% des femmes travaillent
«Je ne m'attendais pas à ce qu'on doive se battre pour les droits des femmes dans ce pays», assure Inam Adboul Majed, une présentatrice de télévision, candidate à un siège de députée à Bagdad. «Je voulais me battre pour un meilleur système éducatif, des meilleurs services, des meilleures conditions de vie» mais la question du droit des femmes est un «problème fondamental qui doit être résolu» avant tout, ajoute-t-elle.
Selon l'ONU, au moins un quart des Irakiennes âgées de plus de 12 ans sont illettrées, seulement 14% des femmes travaillent ou sont en recherche d'emploi. Et plus de la moitié des femmes de 15 à 49 ans pensent qu'un époux a le droit de battre sa femme. L'emploi est un enjeu majeur car cela «affecte l'indépendance financière des femmes, et sans cette indépendance, elles ne peuvent pas choisir leur vie», insiste Frances Guy, la responsable en Irak de l'ONU Femmes. Les Irakiennes sont en outre victimes de violences, à la fois dans l'espace privé, mais aussi dans les lieux publics et les transports.
Pour plus d'infos, cliquez sur la photo.