samedi 19 avril 2014

Fusillés pour l’exemple, réparons l’injustice

Communiqué du comité régional PACA de la LDH - Aix en Provence le 17 avril 2014
Samedi 12 avril à l’occasion d’une réunion, organisée par le Comité Régional PACA, sur les fusillés pour l’exemple, des représentants de différentes sections de la Ligue des Droits de l’Homme de la région PACA se sont retrouvés à Saint-Maximin, autour de Marie-Thérèse Testud pour évoquer le cas de son grand-père, Pierre Mestre.
Âgé de 32 ans, Pierre Mestre, maréchal-ferrant de Haute-Loire, est mobilisé début août 1914. En février 1915, dans les Vosges, soupçonné d’être déserteur après s’être mis à l’abri lors d’un tir des Allemands, il est traîné en cour martiale et fusillé sans autre forme de procès.
Le Comité Régional PACA regrette les déclarations inexactes de l’historien Stéphane Audouin-Rouzeau lors du débat diffusé le 1er avril dernier sur France 2 à la suite du dernier épisode de la série Apocalypse, la première guerre mondiale. Il affirmait que les associations qui s’étaient mobilisées pour la réhabilitation de ces soldats avaient approuvé les conclusions du rapport remis au ministre des Anciens combattants par le Conseil scientifique présidé par l’historien Antoine Prost installé auprès de la Mission du centenaire de la Première guerre mondiale.
La Ligue des droits de l’Homme poursuit son combat contre les injustices commises par ces tribunaux et pour la réhabilitation de leurs victimes, en liaison avec les familles et les associations d’Anciens combattants. C’est pourquoi le Comité régional PACA de la LDH apporte son soutien à Marie-Thérèse Testud dans la bataille pour la réhabilitation de son aïeul dont elle estime qu’il a été injustement sacrifié. Avec elle, nous déclarons solennellement :
« C’est bien beau de dire qu’ils n’étaient pas des lâches, mais réparons maintenant l’injustice. »
Pour plus d'infos, cliquez la photo de Pierre Mestre.