mardi 29 avril 2014

Appel pour un 1er mai contre le racisme et pour l’égalité des droits, plus que jamais !

Rassemblement le 1er mai 2014, de 11 à 12 heures, Pont du Carrousel, à Paris 
Le 1er mai 1995, sous le pont du Carrousel à Paris, Brahim Bouaaram est jeté à la Seine. Il est mort, noyé, parce qu’il était un Arabe.
Les tueurs venaient du défilé du Front national, repus de discours et de mots d’ordre de la haine bestiale. Violence et haine dans le langage et dans les actes, deux constantes dans la structure même du Front national.
Leur banalisation électorale est une voie royale à la préférence nationale, source de toutes les formes de provocations communautaristes. Le nouveau maire de Béziers a déjà ouvert le feu dans ce sens par l’amalgame laïcité/islamophobie. Opposer des écoliers entre eux, des parents, des populations des mêmes quartiers entre elles, c’est à cela que se résume la politique de la haine, en France et en Europe.
Pour plus d'infos, cliquez sur l'affiche.