jeudi 20 mars 2014

Réponses de Monsieur Marc Villemot aux 8 questions posées

1°) Cumul des mandats :
Élu depuis 21 ans, c’est ma dernière participation à une élection, je ne solliciterai donc pas le renouvellement de mon mandat de conseiller régional en 2015, ni à quelque autre élection ; j’ai d’ailleurs toujours refusé d’être candidat à une élection nationale, sauf en qualité de suppléant.
2°) Démocratie :
J’ai conduit mon premier mandat de maire dans une démarche jamais vue à La Seyne de démocratie participative qui a permis à des centaines de nos concitoyens volontaires de s’investir dans des conseils de quartiers, des comités d’usagers et commissions extra-municipales, des Assises régulières thématiques, des rencontres constantes avec nos sept comités d’intérêt local, et des dizaines et des dizaines de visites dans tous les quartiers, de Piédardan à Guérin, de l’Éguillette à la Colle d’Artaud, pour rechercher en direct avec les gens des solutions permettant d’améliorer leur quotidien. Je continuerai dans ce sens.
3°) Citoyenneté de résidence :
Je n’ai pas varié : je suis favorable au droit de vote des étrangers résidents non européens pour les élections locales. J’attends l’application de la proposition n° 50 de F. Hollande.
4°) Police et caméras :

Je n’étais pas favorable aux caméras de surveillance ; je le suis désormais : après un an de mise en œuvre de la Zone de sécurité prioritaire de La Seyne, qui a permis d’installer plus de 20 caméras et en prévoit une trentaine d’autres d’ici fin 2014, je dois reconnaître que non seulement des faits ont été élucidés et les coupables déférés à la justice et condamnés, mais le sentiment d’insécurité des résidents des quartiers est objectivement réduit. Ceci étant, je privilégie la présence humaine de la police pour rassurer, voire réprimer si besoin, mais surtout la prévention par la présence d’éducateurs de rue, d’animations socio-éducatives et culturelles, d’appuis à l’insertion professionnelle, d’accompagnement vers la santé et le logement.

5°) Dispositifs sociaux
Nous maintiendrons nos aides pour les publics les plus défavorisés : Fond d’aide contre les coupures d’eau destiné à aider les usagers les plus démunis financièrement ; la prise en charge des repas scolaires pour les familles socialement en difficulté ; l’aide alimentaire accordée aux personnes les plus démunies ; les aides aux paiement des factures d’énergie, aux transports, aux petits travaux et au jardinage pour les personnes âgées en situation de précarité ainsi que l’aide au maintien à domicile par le biais de notre CCAS ; les bourses aux permis, emplois d’étudiant/gardien, les contrats d’apprentissage, les contrats d’Avenir, les services civiques, les emplois saisonniers pour les jeunes ; nos aides aux associations par le biais de mise à disposition de locaux et de subventions.
6°) Logement
Au vu de l’importance des besoins de logements sociaux - plus de 3000 familles en attente en permanence ! - je poursuivrai la création d’appartements pour tendre vers les 25% légaux tout en exigeant de l’État qu’il contraigne les communes voisines à remplir leurs obligations pour que l’effort pour le droit au logement soit enfin partagé. Je continuerai à développer le logement en accession à la propriété au cœur des quartiers d’habitat social et je confirmerai, par un objectif fixé par le PLU à 30% de logements sociaux, à imposer la présence de tels habitats dans les nouvelles résidences de toute la commune.
7°) Santé
Notre projet de « maison de la santé », inscrit et financé dans le cadre du programme de rénovation urbaine, va être réalisé, localisé sur un site à mi-chemin entre les deux quartiers les plus précarisés, Berthe et le centre historique.
Je veille à ce que, après la fermeture injuste de la maternité, les services d’urgences et de médecine générale, qui remplissent aussi des fonctions de garde, de l’hôpital de La Seyne et de la clinique mutualiste Malartic, soient maintenus.
Nos « ateliers santé ville » et nos actions pour l’accès à la santé des jeunes seront maintenues.
8°) Développement durable :
J’ai déjà agi pour une ville durable. Je poursuivrai dans le sens de ce que nous avons fait :
- la forêt de Janas a été sauvegardée par une convention de gestion que nous sommes l’une des rares communes à avoir signée avec l’Office national des forêts,
- le Domaine de Fabrégas a été définitivement sauvé de la spéculation et de la dégradation, voyant ses espaces forestiers et agricoles désormais protégés, entretenus, exploités et valorisés.
- j’ai mis fin au développement non maîtrisé que le Plan d’urbanisme de nos prédécesseurs avait autorisé et qui a pourri la vie de quartiers entiers, comme au Gai Versant, à Vignelongue ou aux Mouissèques, avec une révision qui a permis de réduire de moitié - plus de 2 millions de mètres carrés ! - les zones de super-constructibilité dense et, au sein de ces zones, d’imposer des contraintes accrues aux promoteurs, pour les hauteurs d’immeubles, les places de stationnement ou l’implantation en retrait des voiries. Je continuerai avec une nouvelle mise en révision immédiate de notre plan d’urbanisme, pour encore mieux protéger nos quartiers périurbains, dans une démarche d’éco-quartiers d’avenir.
- je prends garde aux énergies qui deviennent des denrées rares et chères...
... avec le raccordement imposé des nouveaux immeubles des Mouissèques au réseau d’échanges thermodynamiques de l’eau de mer,
... l’engagement des travaux pour relier tous les immeubles du nord au réseau de chaleur de l’incinérateur de Lagoubran,
... avec l’installation de capteurs photovoltaïques sur les bâtiments publics,
... avec les rénovations des HLM essentiellement centrées sur l’isolation thermique et la régulation individuelle du chauffage,
... avec la première chaudière publique varoise à granulés de bois pour une de nos crèches,
... avec le plan progrès énergies et le dispositif « familles à énergie positive »,
... avec la remise en service des contrôles de la qualité de l’air,
... avec la mise à disposition de vélos électriques pour les déplacements de nos agents et notre adhésion au plan de déplacement inter-entreprises,
... avec des pistes cyclables et des espaces partagés, l’obtention de nouvelles dessertes de transports collectifs, terrestres et maritimes, et de la réfection de la gare ferroviaire.