vendredi 21 mars 2014

Un troisième candidat nous a répondu. Réponses de M Laurent Richard aux 8 questions posées

1) Cumul des mandats
Laurent Richard a signé la charte anti-cor qui notamment s'engage sur le non cumul des mandats
Toutes et tous les colistiers s'engagent à se consacrer exclusivement à la gestion de leur commune et de leur intercommunalité dans le cas où ils seront aussi conseillers communautaires
2) Démocratie
Dans notre programme est détaillé le processus de démocratie participative notamment :
- des conseils de quartier élus par les habitants et à stricte parité avec une enveloppe budgétaire alloué aux projets
- des référendums sur les grands projets structurants et engageants la commune a long terme
- un conseil municipal des jeunes avec des pouvoirs réels.
3 ) Citoyenneté de résidence
Le Front de Gauche milite depuis toujours pour le droit de vote des étrangers et pense qu'il est légitime de donner les mêmes droits civiques aux étrangers installés depuis plusieurs années, qui travaillent, paient des impôts, dont les enfants sont nés ou étudient sur notre territoire.... etc
cela ne peut que renforcer le vivre ensemble.
4 )Police et caméras

 Nous sommes contre la vidéosurveillance car elle porte atteinte à la vie privée.
Mieux que des caméras, nous demanderons à l'Etat les moyens d'une présence de femmes et d'hommes au service de la population.
Le problème n° 1, c'est l'insécurité sociale, celle des 49 % de jeunes au chômage dans les cités hlm, celle des jeunes déscolarisés et sans solution de formation, celle des seniors au chômage qui ne retrouveront jamais d'emploi, celle des veuves sans ressource suffisante pour se soigner, celles des inégalités, des discriminations en tout genre ...etc
La solution, c'est la garantie d'un revenu décent, c'est un toit, c'est l'emploi, c'est un vrai projet d'emploi industriel dans notre rade, ce sont des services publics forts et de qualité, sur tout notre territoire, un accès aux soins pour toutes et tous, un service public de l'éducation (suffisamment d'enseignants et des locaux adaptés et rénovés) et de la petite enfance (suffisamment de places en crèche publique), du logement social de qualité dans tous nos quartiers, des loyers abordables pour toutes et tous, une prise en charge du handicap, des transports collectifs gratuits et développés sur l'agglomération (avec un tramway !), des jardins partagés et des projets pour une économie solidaire et sociale !
5 ) Dispositifs sociaux
Le social est une compétence du conseil général mais beaucoup de communes développent des services à la population et des prestations sociales par le biais du CCAS, c'est le cas de la Seyne.
Nous souhaitons conforter voire développer ces services, par exemple la gratuité des cantines et du périscolaire pour favoriser l'égalité scolaire.
Nous soutiendrons les projets d'épicerie solidaires et le projet d'épiceries sociales par le CCAS avec des ateliers cuisines et des jardins potagers.
Nous soutiendrons les associations qui oeuvrent pour la solidarité et l'entraide.
Nous réclamerons les 3 millions d'euros que le conseil général nous doit, les sommes que l'Etat nous a ponctionnées sur nos dotations de fonctionnement, ainsi que l'application de critères plus favorables pour la dotation de péréquation intercommunale.
Nous créerons les conditions d'une reprise en régie municipale du service des eaux avec la mise en place d'une tarification sociale (les premiers m3 gratuits, ceux indispensables à la vie)
6 ) Logement
Les candidat(e)s Front de gauche s'engagent à exiger  :
50 % de logements sociaux - c'est à dire accessibles à tous les revenus - dans tous les nouveaux programmes immobiliers privés (comme à Rennes, ce qui a participé à réduire la spéculation immobilière)
100 % de logements sociaux accessibles et solidaires sur les terrains communaux constructibles ou sur les terrains de l'Etat qui peuvent être cédés à la ville.
Nous nous engageons à bloquer le prix des loyers du parc HLM et à maîtriser le montant des charges locatives en assurant une transparence de son contenu.
Nous organiserons la transparence dans l'attribution des logements sociaux avec un barème de points juste et équitable.
Parce que beaucoup de Seynois attendent un logement, nous veillerons à renforcer la taxe sur les logements vacants afin d'inciter les propriétaires à louer leur bien à l'année.
Nous nous engageons à faire inclure le critère de respect de la loi SRU dans le calcul de la péréquation intercommunale, en faveur des communes respectant la loi.
7) Santé
Nous reprendrons le projet d'un centre médico-social parce que c'est une nécessité dans notre commune.
Nous continuons notre combat pour l'hôpital public, le retour de la maternité, du  centre IVG, de la pédiatrie et de la chirurgie à l'Hôpital Public George Sand. Nous demandons une réforme qui passe par l'abrogation de la loi bachelot (suppression des ARS bras armés du gouvernement, de la tarification à l'activité..)
Nous militons pour plus de moyens à la médecine scolaire et préventive ainsi qu'à la prise en charge psychiatrique.
8) Développement durable
Nous militons pour le tramway et le développement du transport collectif avec sa gratuité au niveau de l'agglomération avec des navettes (gratuites) dans tous les quartiers. Un droit au déplacement pour toutes et tous. C'est un enjeu de société, au niveau écologique, social et économique.
Nous favoriserons les modes de déplacement doux par des aménagements adéquats : pistes cyclables, mise à disposition de vélo libres, trottoirs rénovés...
Nous favoriserons l'agriculture paysanne, biologique et de proximité.
Nous déclarerons la Seyne ville zéro pesticides chimiques.
Nous portons des projets d'écosocialisme tournés vers la mer.
Nous nous engageons à défendre l'implantation d'une filière publique de déconstruction des navires en fin de vie mais aussi une filière de construction d'éco-navires.
Nous construirons une nouvelle déchetterie aux normes environnementales en vigueur.
Nous favoriserons le tri sélectif, la récupération des eaux pluviales (mise à disposition de récupérateurs d'eaux pluviales), la mise à disposition de composteurs, les projets de coopératives pour la récupération de matériaux type Emmaüs.